Les représentations de l’atelier théâtre en images

Le jeudi 16 et le vendredi 17 mai, l’atelier théâtre du lycée a donné trois représentations de son spectacle préparé durant toute l’année scolaire avec M. Dipendaële du Théâtre du Marché aux Grains et M. Gesse, professeur de français. Le travail de cette année était centré sur trois pièces en un acte d’Eugène Labiche.

Bravo aux élèves pour ces beaux moments de théâtre et un grand merci à M. Dipendaële et M. Gesse pour leur travail avec nos élèves !

Les acteurs : Ludovic Aleil – Julie Bronner – Robin Cuny – Louis Dauber – Michaël Del – Emmanule Dutt – Esther Elchinger – Samuel Geiger – Léa Gubelmann – Anna-Eve Helminger – Morgane klein – Jean-Loup Mathelin – Benjamin Niederst – Guillaume Ohrel – Maureen Schirmer – Alex Seiwert – Zacharie Sold – Marie Wieser


La Dame aux jambes d’Azur

Une piécette en lever de rideau pour se jouer du théâtre dans le théâtre ! Un acteur contrarié et prétentieux s’est improvisé auteur. Il se croit du génie et a décidé de porter son « oeuvre » à la scène. Mais, décidément, la troupe n’est pas prête. ses comédiens se montrent moins préoccupés de tenir leur rôle que de se régler leurs petits soucis quotidiens ! La présentation n’aura pas lieu…

La Commode de Victorine

A l’étroit chez elle, Mlle Clara tâche d’y tenir son atelier de modiste. ses trois jeunes ouvrières , plutôt que de créer des chapeaux, rêves amourettes et mariages. Angèle désire rejoindre Hector et elle est à la rue ! Poparel fait irruption dans le petit logis. Il veut le louer pour se mettre en ménage avec sa cuisinière et femme de chambre. Mais Victorine, venu d’Alsace avec une encombrante commode, prend trop de place. L’espace vital est aspiré dans un imbroglio d’affaires de propriétaires, de chemin de fer, de tâche d’huiler, de sucreries, de charcuteries, de duels et de double vie…

L’Affaire de la rue Lourcine

Enquête de l’absurde ! Deux « anciens » camarades de promotion se réveillent dans le même lit. Gueule de bois, noyaux de cerise au fond des poches mains noires de charbon. Une coupure de journal publie ce fait-divers : une jeune charbonnière a été assassinée par deux ivrognes… On cherche un parapluie vert et un mouchoir, pièces à conviction avec initiales et adresses… C’est dimanche, jour de baptême dans la famille… Goût de meurtres en série noire, l’omelette est trop salée et la sauce est ratée…

Textes : Théâtre du Marché aux Grains – Images : Christophe Niess – Frédéric Gesse