L’inauguration de la réserve naturelle du Bastberg
vue par les élèves de Seconde 2

Nous sommes partis le jeudi 25 octobre 2012 à 8h30 pour l’inauguration de la Réserve Naturelle Régionale du Bastberg. Notre classe a été choisie par les professeurs de SVT pour représenter le Lycée Adrien Zeller car l’action de l’Homme sur la biodiversité sera abordée dans le programme de Seconde.

Mme Buchi, maire de Bouxwiller, et M. Richert, Président du Conseil Régional, lors de l’inauguration du site de la réserve naturelle du Bastberg.

Nous avons été accueillis au niveau du parking de la commune d’Imbsheim, par de nombreux représentants locaux et régionaux impliqués dans la gestion de l’environnement, notamment M. Philippe Richert Président du Conseil Régional, , Mme Buchi maire de Bouxwiller, M. Michel maire délégué d’Imbsheim et notre Proviseur M. Buttani.

M.Richert a tout d’abord souligné l’importance de préserver la biodiversité, qui est une richesse naturelle, particulièrement dans les zones fragilisées par l’activité humaine. Cette dernière est particulièrement importante en Alsace, petite Région à forte densité (400 habitants par km²). Il a ensuite souligné l’originalité du Bastberg par sa pelouse sèche sur calcaire, la dernière vers le nord de l’Europe, en nous rappelant que le sous-sol calcaire, portait des traces fossiles d’une faune et d’une flore tropicale qui furent déjà étudiées par le célèbre paléontologue Cuvier au XIXème siècle.

Au sommet du Bastberg, après le traditionnel coupé de ruban, Mme Buchi nous a parlé de quelques légendes de sorcières et de l’importance historique de la colline ainsi que des utilisations actuelles (nuit des étoiles, sentier géologique, parapente). Elle a souligné la présence en profondeur de la nappe phréatique à préserver pour l’eau potable de Bouxwiller et donc la nécessité de protéger la colline d’une activité humaine inconsidérée.

L’exposé de M. Trautmann

Après l’exposé de M. Trautmann, président du CSA (Conservatoire des Sites Alsaciens) gestionnaire du site depuis de nombreuses années, un de ses représentants, M. Pierre Goertz nous a guidés au sein de la Réserve pour nous sensibiliser à la biodiversité particulière des pelouses sèches sur calcaire. Dans un tel milieu, on peut dénombrer plus de 100 espèces de plantes différentes et parfois rares, donc particulièrement fragiles. Nous avons ainsi eu la faveur d’observer des gentianes en fleur. D’autres plantes remarquables dont plusieurs espèces d’orchidées ayant achevé leur cycle de reproduction, nous espérons avoir l’occasion de les admirer au printemps prochain.

Pour la classe de Seconde 2
Anthony Geyer, Emmanuel Krieger, Victor Philippe,
Arthur Pugin, Luc Ritzenthaler et Anthony Schnepp