Voyage à Annecy

Visite du musée EDF électropolis de Mulhouse

Le musée électropolis présente l’histoire de l’électricité et son utilisation à travers les siècles. On y retrouve par exemple des machines électrostatiques de Voss, la pile électrique de Volta, le télégramme (révolutionnaire à l’époque car permet de circuler la pensée), le début de l’électroménager… La pièce principale de ce musée est la « grande machine Sulzer-BBC ». Elle servait avant son exposition, à alimenter la filature DMC (entreprise de textile) en électricité de 1901 à 1953. Sauvée de la destruction, elle a été restaurée puis transférée dans le musée. C’est une machine en métal de 170 tonnes, elle illustre la transition entre l’utilisation de la vapeur et l’électricité. Les chaudières produisaient de la vapeur d’eau afin d’actionner quatre pistons. Le mouvement de ces pistons faisait alors tourner la grande roue. Elle produisait du courant alternatif grâce aux 72 électroaimants qui la composaient.

 

Sans titre

 

Visite du CERN

Le CERN (à l’origine 1949, Centre Européen pour la Recherche Nucléaire ; depuis 1980, organisation européenne pour la physique des particules) est le plus grand et prestigieux centre de recherches au monde. Il concentre plus de 12000 scientifiques venus de 100 pays différents. Les scientifiques font principalement de la recherche fondamentale en physique des particules au CERN, c’est-à-dire qu’ils essayent de comprendre l’origine de la matière, ils s’intéressent aux particules constituants la matière et à la structure de l’univers.

ATLAS, dont nous avons vu le centre de contrôle, est un des quatre détecteurs du LHC (Large Hadron Collider), le plus grand et le plus puissant accélérateur de particules du monde présent au CERN. Les faisceaux de particules, dont chacune a une énergie de 7 TeV, entrent en collision au centre du détecteur afin de former de nouvelles particules. Les collisions, présentes en très grande quantité (600 millions par seconde), ne peuvent pas toutes être prise en compte. D’où seulement une petite minorité, les plus pertinentes, (100 par seconde) sont sélectionnées pour être enregistrées et analysées. Ce détecteur est situé à 100 m sous terre, il est haut de 25 m, mesure 46 m de long et pèse 7000 t (l’équivalent de la tour  Eiffel).Sans titre2

 

 

 

 

Annecy

Annecy est une ville de 200.000 habitants à l’année avec l’aire urbaine. La vieille ville est très touristique car elle est bordée par un lac réputé pour sa pureté. La propreté de l’eau du lac est due à la mise en place, en 1960, d’une station d’épuration et d’un égout tout autour du lac. Annecy est aussi connue pour ses monuments historiques tels que le château, résidence des comtes de Genève (au 13e et 14e siècles), et le palais de l’île. Le château a été construit sur un rocher, il surplombe la ville et domine la région. C’était un symbole du pouvoir du comte de Genève qui y résidait au 13e et 14e siècles. Le palais de l’île est, selon notre guide, le monument « mythique » de la ville. Ce monument est pittoresque, il a une forme particulière « en forme de galère » c’est pourquoi il est présent sur la majorité des cartes postales de la ville. Ce bâtiment a servi de prison, de palais de justice puis de centre administratif.

annecy

Les caves d’affinage du fort des Rousses

Le fort des Rousses est la 2e plus grande forteresse de France. Il est situé au cœur du parc naturel du Haut Jura à 1150 m d’altitude. C’est un monument exceptionnel composé de plus de 50 000 m2 de salles voûtées et des kilomètres de galeries souterraines. À l’époque c’était un fort militaire pouvant accueillir 3500 soldats, il a été vendu en 1996/97 par l’Etat. Depuis des travaux d’aménagements ont été réalisés afin de transformer l’intérieur du fort en cave d’affinage, 150 000 meules de comté sont présentes dans le fort avec des conditions d’affinage exceptionnelle. Le fort est spécialisé dans les affinages longs, c’est-à-dire de 12 mois minimum jusqu’à 36 mois maximum. Dès leur arrivée, les meules sont stockées sur des planches d’épicéa dans différentes caves. Elles sont salées en surface et frottées trois fois par semaine afin de développer des micro-organismes qui vont former par la suite une belle croûte. Les meules sont déplacées plusieurs fois dans des caves différentes durant leur durée d’affinage, les caves n’étant pas toutes à la même température cela à pour effet d’augmenter la formation de micro-organismes.

Sans titre

Un grand Merci à vous Mme Guhl pour l’organisation de ce beau voyage et merci à tous les encadrants pour la réalisation de celui-ci.

D’après le compte rendu d’Anaïs SCHMITTEBERGER 1ère S2

 

 

Atelier Théâtre – Lycée Adrien Zeller

unnamed2

L’Atelier théâtre du Lycée Adrien-Zeller de Bouxwiller, Élisabeth ROTH, professeur de Lettres, Pierre DIEPENDAËLE, metteur en scène et Olivier MEYER, régisseur vous invitent à découvrir leur spectacle « Exploration Kanak »

− « Tu sais ce que ça veut dire “Canaque” ? »
− « N… non… »
− « Canaque, ça veut dire “homme”, en canaque. »

Guidé par l’appel du large et l’esprit de découverte, l’équipage lycéen s’est emparé de toutes ces histoires. Les jeunes comédiens vont rejouer l’Histoire, les multiples personnages, leurs arrivées, leurs départs, leurs rencontres, qui ont façonné la réalité et l’imaginaire de cette île lointaine.

 

les lundi 4 et mardi 5 juin 2018, à 20 h 30
(présentations scolaires à 14 h, aux mêmes dates)
au théâtre Christiane-Stroë, 5 place du Château, 67330 BOUXWILLER

réservations conseillées au  03 88 70 94 08

Aux parents et élèves de terminales

Des modules de révisions seront proposés aux élèves lundi 11 et mardi 12 juin. Jusqu’à ces dates, la présence est OBLIGATOIRE en cours.

Les dernières heures sont mises à profit pour terminer les programmes et régler les derniers détails avant les écrits du baccalauréat.

Toute absence pour des motifs tels que « Révisions » ne sera pas recevable.

La direction

Voyage à Berlin

La matinée de notre deuxième journée portait sur l’histoire du Mur. Premièrement, photo devant Checkpoint Charlie puis nous sommes allés au mémorial du mur de Berlin qui a été très instructif grâce aux explications de notre guide, Julien. Ensuite nous avons mangé dans un self-service puis quartier libre à Alexanderplatz. À 15h45 nous avons eu droit à une visite guidée au stade Olympique pour le plus grand plaisir de nos supporters du racing. Après le repas à l’auberge de jeunesse nous avons fait une balade nocturne afin de voir la Gendarmenmarkt, la Bebelplatz où se situent l’opéra, la bibliothèque ainsi que l’université Humboldt. Ensuite nous sommes passés devant la coupole. Chaque lieu était intéressant et rempli d’histoire.

Shimizu Héloïse    2°4

IMG_20180418_113518

photo : Alexanderplatz devant la « Weltzeituhr »

Échange franco-allemand : le patrimoine local à l’honneur

Dans le cadre de la section européenne allemande, les élèves du Kant Gymnasium de Pirmasens ont pu travailler avec les élèves de 1ère EURO sur une partie particulièrement intéressante du patrimoine local : les mines et la fabrication du Bleu de Prusse. Après un accueil de nos partenaires allemands (la directrice Frau Zinssius, une équipe de professeurs et des lycéens du Gymnasium), les élèves allemands et français ont pu fabriquer en laboratoire ce pigment bleu grâce à une séance de travaux pratiques menée en allemand par Mme Schmittberger, professeure de physique chimie au lycée Adrien Zeller.

Ils ont également pu visiter les différents lieux de Bouxwiller témoins de cet aspect un peu méconnu de l’histoire de la ville, accompagnés par Mme Chopin, professeure d’allemand. Basés sur la langue allemande et source d’apprentissages nombreux en allemand et en chimie, les échanges entre lycéens furent riches et leur ont permis de mener à bien ce travail dans une ambiance studieuse et détendue.

Cette journée s’intègre dans un projet plus vaste orchestré par Serge Wittmann, artiste plasticien, qui a accompagné les élèves de 1ère EURO dans leurs expérimentations et va prochainement travailler avec ceux de l’option arts plastiques du lycée et leur professeure Mme Fettig sur l’habillage du mobilier urbain à partir du Bleu de Prusse. Ce projet interdisciplinaire mêle ainsi les trois disciplines suivantes : physique-chimie, allemand et arts plastiques.

La finalisation de ce beau projet et sa composante artistique seront visibles lors de l’édition 2018 du festival « L’automne étonne ».

Un grand merci à M. Wittmann et aux professeurs investis dans ce projet

Laurent Prévost

IMG_1081 IMG_1082 IMG_1083 IMG_1084 IMG_1085 IMG_1086