Histoire et histoires…

Le Lycée et l’Histoire

L’enseignement à Bouxwiller date de 1612 quand les comtes de Hanau ont souhaité que leurs peuples reçoivent une éducation et une instruction de qualité. Toutefois, le lycée actuel, son bâtiment principal, date de l’époque allemande impériale, après la guerre de 1870 qui avait fait de l’Alsace et de la Moselle des territoires allemands.

Le bâtiment principal actuel a été achevé de construction en 1885 sous le nom de GYMNASIUM (lycée en allemand). Après 1918, le territoire redevient français, le lycée passe donc sous administration française.

Lors de la seconde guerre mondiale, les territoires d’Alsace Moselle sont “réintégrés” au territoire allemand, Les nazis n’occupent pas l’Alsace, ils la réintègre au Reich. Et par conséquences, la politique nazis d’épuration (juifs, communistes, francophiles…) se met en œuvre très vite, dés avril 1940.

C’est dans ce contexte que des professeurs et des élèves du lycée ont été repérés, déporté set assassinés dans les camps. En effet le territoire de l’Alsace du Nord comptait de nombreuses communautés juives.

Quand les drames de l’Histoire croisent la vie du lycée.

Le film “Kaddish pour un prof”, fruit du travail de plusieurs générations d’élèves et de leur professeur d’Histoire, met en lumière le destin funeste de Maurice BLOCH, professeurs du lycée, juifs, qui fut déportés et assassinés à Auschwitz.

Voir le film : https://youtu.be/7K_K82upheY

Le film a été présenté en novembre 2019 au lycée en présence notamment du Grand Rabbin du Bas-Rhin Harold Weill, le Député Président de la Commission Education à l’Assemblée Nationale Bruno Studer, le Conseiller Régional Philippe Specht (ancien élève du lycée), le maire de Bouxwiller Alain Janus, des membres de la famille de Maurice Bloch, et l’association Stolpersteine 67 http://www.stolpersteine.lautre.net/wp/ Un projet qui a pu voir le jour grâce aux partenariats du Musée Judeo-alsacien de Bouxwiller http://judaisme.sdv.fr/today/musee/et du Théâtre du Marché aux Grains de Bouxwiller. http://theaboux.eu/

Le travail des élèves de Tle STMG et de leur professeur Laurence Jost-Lienhard a été récompensé par le 1er Prix de la Fondation Annie et Charles CORIN en janvier 2020. lors d’une cérémonie au lycée Louis Le Grand à Paris présidée par Boris Cyrulnik. http://prixcorrin-fsju.org/ Egalement récompensé du Prix d’éducation Citoyenne décerné par les Membres de l’Ordre National du Mérite 2020.

La promotion de bacheliers 1969 se retrouve au lycée en juin 2019.

Sous l’égide de Pierre Zimmermann et Philippe Specht anciens élèves du lycée, la promotion de bacheliers 1969 a su se retrouver le 29 juin 2019 pour une matinée émouvante empreinte d’une heureuse nostalgie à l’occasion des 50 ans de leur diplôme. Des élèves élus du CVL ont su organiser l’accueil de leurs “ainés” et garder la trace de cette matinée souriante.

Voir les témoignages des anciens élèves : https://youtu.be/fW5s3BEgTOQ

La Promotion de bacheliers 1963 rend visite à des élèves de 2nde.

Le lycée Zeller s’inscrit dans une tradition d’exigence et de réussite. L’Humanisme prévaut dans les valeurs de l’établissement comme en témoigne la fresque qui orne la salle d’honneur. Aussi le lien inter générationnel a-t-il une place importante dans la formation des jeunes. Une rencontre et des échanges entre des élèves de 2nde et d’anciens élèves du lycée ayant passé leur bac en 1963 souscrit pleinement à cet idéal de continuité des valeurs humanistes.