Journée de rentrée des Première 5, les élèves de la filière technologique STMG découvrent non seulement leur emploi du temps avec leur professeur principal mais aussi et surtout cette autre « filière d’excellence » que propose le lycée.

S’il est vrai que le bac technologique tertiaire STMG souffre beaucoup plus de la concurrence des bacs généraux que les autres bacs technologiques (STD2A, STI2D, ST2S, STL, STAV, STHR) ; car sa spécialisation est moins marquée d’une part et que par ailleurs, adossé au lycée général, elle subissait la concurrence de la filière ES qui est très différentes en termes de contenus et de méthodes,mais dont les débouchés in fine sont voisins de STMG dans le post-bac en études courtes.

Aussi, après quarante ans, et trois réformes, le bac technologique peine à se débarrasser de son stigmate de « voie de garage » dans l’image des élèves et des parents qui pourraient y voir un certain « déclassement ».        
Les changements de nom successifs (bac G, puis STT après la réforme de 1992, STG en 2005 et enfin STMG à la rentrée 2012 n’ont guère modifié la perception de la filière.      
On reste englué dans les vieux schémas. Or, si le magazine L’Express titrait il y a quelques années « STMG, l’autre filière d’excellence » en comparaison avec la filière scientifique du lycée au regard des débouchés et surtout des insertions et carrières professionnelles ultérieures, il est temps de faire découvrir cette réalité aux élèves. Les « portraits de la réussite », 21 témoignages d’élèves issus de la filière STMG (du Lycée Koeberlé de Sélèstat) permettent de découvrir les possibilités d’études post-bac et les métiers accessibles et peuvent nourrir l’ambition légitime de tout élève de cette section.

https://youtu.be/ewdjAwyzPqE

Ainsi, après avoir reçu une information rapide par les deux professeurs de l’enseignement technologiques sur les contenus des matières, les modes et épreuves d’évaluation du baccalauréat, les attentes et les conseils pour réussir leur scolarité et bâtir un dossier solide pour le post-bac les élèves de Première ont pu rencontrer deux jeunes professionnelles, anciennes élèves du lycée, toutes deux bachelières de la filière technologique qui leur ont fait part de leur parcours, de la seconde à ce jour, en entreprise.

Ainsi, en fin de matinée, Laurianne JAMM s’est remémorée ses études en CPGE (Classe Préparatoire aux Grandes Écoles), les concours avec leur dose de stress et enfin les trois années en École de management à Bordeaux brillamment conclue en mai 2020, pour maintenant dans les ressources humaines au sein d’un cabinet luxembourgeois comme consultant et chasseur de têtes d’informaticiens de haut niveau essentiellement pour le compte des Institutions européennes et grands groupes européens.

En début d’après-midi, une autre ancienne élève, Laura LIX, a également partagé son expérience passée : Bac technologie, BTS profession immobilière (en alternance) et maintenant agent immobilier pour le compte d’une agence locale en charge d’un grand secteur Erstein-Strasbourg-Obernai, avec, en fil conducteur, l’idée d’ouvrir un jour prochain sa propre agence.

D’autres visites d’anciens sont prévues, autant de portraits de réussite qui attestent de la qualité de la formation, de la valeur acquises par les élèves grâce à des méthodes pédagogiques différentes qui allient à la fois une approche plus pragmatique du savoir, un travail collaboratif et l’élaboration d’une intelligence collective qui seront autant d’atouts pour le avenir professionnel.  

Fil d’actualités TWITTER

Catégories

Accès aux anciens articles