Le vendredi 29 avril : une journée lycéenne !

Les élèves du Conseil de Vie Lycéenne et de la Maison des Lycéens organisent chaque année une journée consacrée à l’animation de la vie lycéenne. Ce rendez-vous est l’occasion de se retrouver tous ensemble, enseignants et élèves, et de partager un moment amical autour de manifestations sportives, caritatives et culturelles.

La date retenue pour cette manifestation cette année est fixée au vendredi 29 avril avec le programme suivant :
16h00 : fin des cours pour toutes les classes. Tous les élèves se rendent au gymnase pour soutenir leurs camarades lors des épreuves sportives :
16h15-19h00 : Activités sportives (football, handball, volley-ball)
– 17h00 : les élèves qui le souhaitent peuvent quitter le gymnase et prendre les transports scolaires. Nous les invitons bien entendu vivement à rester sur place pour la suite de la soirée.
19h00-20h00 : Repas au Centre Culturel. Tarte flambée – pizza
20h00-23h30 : Soirée « Zeller Show » avec les jeunes talents du lycée (Chants avec Lisa, Inès, Adèle, Théophile, Esteban, David, Paul et aussi des anciens élèves (Alexandre, Kevin, etc.), danse avec le groupe de Danse du lycée, magie avec Martin, humour avec Klyvia)

Cette journée est également traditionnellement l’occasion de solliciter des fonds pour des associations caritatives. Cette année, les élèves ont souhaité que les sommes collectées soient destinées à l’association « Franck un rayon de soleil ». La participation aux épreuves sportives et l’entrée à la soirée sont fixés à cinq euros. Le soutien de tous sera le bienvenu.

Les élèves du CVL et de la MDL invitent chaque lycéen à participer à ce moment de partage, de bonne humeur et de découverte des talents des élèves du lycée !

zeller-show-2014

Une soirée de Zeller Show

 

Un TP de physique-chimie et de SVT « au pays de l’or noir »

pechelbronn-1 Le vendredi 1er avril 2016 la classe de 1ère S3 a eu un cadre original pour un TP de physique-chimie en lien avec les SVT sur le thème du pétrole, sa formation, sa distillation et les utilisations de ses dérivés. Les voilà partis malgré une météo très maussade pour la journée à Pechelbronn où le pétrole fût exploité, pour la première fois en Europe, dès le milieu du XVIIIème siècle.

Après la visite du musée français du pétrole, une randonnée d’environ 3 heures a permis de découvrir le riche patrimoine industriel de cette commune et des environs. Une lecture du paysage a permis d’évoquer l’histoire géologique des lieux mais aussi l’impact de l’exploitation des sables bitumeux par la présence des terrils. Les anciens puits, l’architecture des maisons des mineurs et des cadres, l’organisation de la cité et de ses quartiers ainsi que les nombreux édifices conservés ont traduit l’évolution des techniques d’exploitation et l’influence des familles qui se sont succédées à la direction du site, en particulier la famille Boussingault et Le Bel.

A Pechelbronn, de nombreuses innovations ont vu le jour dans la prospection, l’extraction et l’exploitation du pétrole liquide ou des sables bitumeux. Le premier forage réalisé en Europe avec une tarière remonte à 1813 à Pechelbronn. Certaines techniques actuelles découlent directement des méthodes testées en Alsace.

En fin de journée, tous ont été surpris par la découverte, en pleine forêt, d’une résurgence, grande « flaque » de pétrole brut dans laquelle les sangliers adorent se vautrer. Les élèves ont même pu constater que le brut n’est pas inflammable à froid !

Le pétrole alsacien est bien une réalité sous nos pieds .Savez-vous que 13 puits sont encore en exploitation en 2016 dans le Bas-Rhin ?

pechelbronn-2

Tout savoir des « ambassadeurs » du lycée actuellement en voyage humanitaire Inde !

Du 26 mars au 8 avril 2016, 14 élèves du lycée effectuent un voyage humanitaire en Inde. Vous pouvez suivre leur aventure en direct sur le fil Twitter du lycée : https://twitter.com/LyceeZeller
Cet article vous permet de découvrir les motivations et les enjeux de ce voyage hors du commun.


inde-2Durant l’année scolaire 2014/2015, un groupe constitué de 14 élèves de 2nde et 1ère du lycée se sont largement investis pour un projet humanitaire au Népal, en partenariat avec l’association Alsace-Népal et le Service Animation Jeunesse du Pays de Hanau. La somme récoltée lors des différentes actions de financement s’élevant à 4592.52€, les élèves ont souhaité remettre cet argent à l’association mais auraient également souhaité vivre une expérience sur place auprès des écoles parrainées par « Alsace-Népal ».

Le séisme au Népal du 25 avril 2015 ayant rendu un voyage humanitaire sur place impossible, les élèves souhaitent à présent concrétiser leur rêve de rencontrer les bénéficiaires de leurs actions en montant un nouveau projet humanitaire en Inde. Il s’agit en effet de rendre les choses moins «virtuelles» pour les élèves, de leur faire vivre un temps fort lors d’un déplacement sur place en avril 2016.

Porteurs de l’ensemble des projets menés, ils seront de véritables ambassadeurs de notre établissement en Inde. En partenariat avec le Service Animation Jeunesse du Pays de Hanau, les élèves interviendront auprès de l’ONG indienne SEVAI, crée en 1975 et dont le principal objectif est le maintien des populations rurales dans les villages, de leur donner les moyens d’y vivre décemment et d’éviter l’exode vers les villes.

Le projet consiste donc en un voyage humanitaire de 12 jours en Inde, avec 7 jours d’intervention dans une école maternelle située en milieu rural à Amoor. Il s’agira pour les élèves de travailler à la réfection de la cour de cette école et de participer aux travaux de la ferme du village, ainsi que d’intervenir auprès des enfants dans le cadre d’activités artistiques, sportives ou culturelles (jeux collectifs, peinture, chant, danse.)

L’autre partie du voyage, 5 jours, sera consacrée à la découverte de l’Inde du sud, notamment les sites classés au patrimoine mondial de l’UNESCO tels que la visite de Mahabalipuram, Pondichery, Tanjore et Madras. L’objectif de ce voyage, et notamment de la partie de découverte du pays, est également de sensibiliser les élèves au commerce équitable et respectueux des populations et de l’environnement. Le groupe est constitué des 14 élèves de l’ancien «groupe Népal», ils sont cette année scolarisés en classes de 1ère et terminale. Accompagnés de 3 adultes, ils travaillent en partenariat avec le Service Animation Jeunesse du Pays de Hanau et avec la Région Alsace.
inde-1
Très impliqués dans leur projet, ils ont multiplié les actions d’auto-financement afin de leur permettre de faire baisser le coût de leur voyage. En lien régulier avec la correspondante des DNA de Saverne, les élèves prennent en charge l’ensemble des aspects du projet (recherche de sponsors, organisation d’actions (soirées festives, marché de noël… bilan financier, publicité, etc…).

Objectifs pédagogiques du projet :

Avant le voyage

– Sensibilisation de l’ensemble de la communauté scolaire aux actions humanitaires, à la découverte et au respect de l’autre.
– Implication forte des élèves du groupe (et de leurs familles) dans un projet porteur, notamment lors des actions d’auto-financement (soirées lycéennes, Marché de Noël, Emballages cadeaux, Loto/Bingo…)
– Prise de responsabilité des élèves du groupe dans la gestion du projet : assurer les tâches administratives (recherche de sponsors, courriers, communication globale, suivi d’un planning, organisation de réunions en dehors de la présence d’adultes, rédaction de comptes-rendus…)
– Apprentissage de l’autonomie lors des différentes actions, être capable de respecter les consignes données, d’anticiper les éventuels besoins, de prendre des initiatives, d’aller à la rencontre des adultes (par ex : réservations de salles), organisation de l’action dans sa globalité,
– Créativité : les jeunes devront apporter des idées nouvelles pour l’organisation d’éventuelles actions,
– Capacité à s’exprimer, à présenter et défendre le projet, oralement ou par écrit
– Apprentissage du travail en équipe (ponctualité, sens relationnel, d’écoute, de respect, capacité à se rendre utile, tolérance,…)

Pendant le voyage :

– Suivi quotidien des travaux du groupe (page internet actualisée) avec échanges directs entre les élèves du lycée et leurs ambassadeurs (Skype)
– Capacité des élèves ambassadeurs à restituer l’expérience sur place,
– Découverte concrète pour les élèves des notions de commerce équitable et de tourisme responsable en leur permettant de découvrir une autre manière de voyager respectueuse des populations, de l’artisanat et de l’environnement.
– Partage de moments et d’émotions avec les populations et notamment avec les enfants de l’école maternelle d’Amoor.
– Apprentissage de la vie en collectivité dans une situation inhabituelle, capacité de tolérance et d’ouverture à de nouvelles coutumes, une nouvelle culture….
– Apprentissage du don de soi et de l’engagement au service de l’autre, notamment lors de la réfection de la cour de l’école et des travaux à la ferme,
– Apprentissage de l’organisation d’une animation dans sa globalité notamment lors des actions auprès des enfants, des activités sportives ou des jeux collectifs.
– Apprentissage des notions de respect de soi et des autres dans leurs différences

Après le voyage :

– Soirée conférence/débat avec les élèves du lycée et leurs parents sous la forme d’une présentation de l’ensemble du projet (débuté durant l’année scolaire 2014/2015 au profit du Népal et évidemment du voyage qui en est l’aboutissement).
– Capacité à restituer une expérience vécue
– Montage photo et vidéo

Céline Vincent, CPE


Pour suivre le voyage de nos élèves en direct,
rendez-vous sur le fil Twitter du lycée : https://twitter.com/LyceeZeller

Le reportage réalisé par Alsace20 lors du voyage d’étude des élèves du lycée à Auschwitz

Vous pouvez découvrir ci-dessous le reportage réalisé par Alsace20 avec les élèves du lycée, lors du voyage d’étude à Auschwitz le 16 mars.

Le 16 mars : voyage d’étude au camp d’Auschwitz

Les élèves de première L et de première option Langue régionale d’Alsace (LRA) mènent un important travail sur la Seconde Guerre mondiale et tout particulièrement sur le devenir des familles juives de Bouxwiller, et, la Shoah. Certains élèves ont travaillé sur ce sujet dans le cadre de leur TPE (travaux personnels encadrés), d’autres en feront un thème de leur dossier de LRA. Plusieurs moments importants ont déjà permis aux élèves, très intéressés par le sujet, d’aborder cette période si dramatique de notre histoire contemporaine : l’intervention en classe de Gilbert Weil, fondateur du musée judéo-alsacien de Bouxwiller, le cours d’Audrey Kichelewski, maître de conférences à l’université de Strasbourg sur la Shoah, les visites de cimetières locaux.

Afin d’approfondir encore ce travail, une demande a été déposée par l’équipe éducative pour faire participer également ces élèves à un voyage à Auschwitz. La grande qualité pédagogique du dossier présenté a permis aux élèves d’être retenus pour se rendre à Auschwitz le 16 mars. Afin de préparer ce voyage, financé en partie par le Mémorial de la Shoah, une visite a été organisée dans ce musée à Paris le 2 février dernier. Celle-ci a permis aux élèves de découvrir le Mur des noms, la crypte du Mémorial de la Shoah, la maquette du ghetto de Varsovie ainsi que le mur des photos des enfants déportés. Des moments forts pour les élèves qui leur ont permis d’approfondir leurs connaissances sur cette période noire de l’Histoire. Un moment très émouvant a marqué la conclusion de cette visite : la rencontre avec Arlette et Charles Testyler. Tous deux rescapés de la Shoah, ils ont témoigné de leur histoire durant la guerre. Histoire qu’ils ont également publiée dans un livre intitulé « Les enfants aussi ! »

A l’instar de Clémence, qui précise d’emblée être «hyper sensible» : « J’ai été très touchée par la visite du Mémorial. En tant qu’élève, on étudie la guerre. On parle de morts dans les livres, mais pour moi ce n’était que des chiffres. Là, on s’est retrouvé face à des personnes qui ont vécu ça et cela apporte une tout autre vision. » Fanny aussi dit avoir été «touchée ». « J’ai lu plusieurs livres, mais cela n’a rien à voir avec le témoignage de personnes qui ont vécu ces événements. » « On se rend mieux compte de cette barbarie », ajoute Elsa.

La démarche s’inscrit dans le cadre aussi de l’EMC, du vivre ensemble et de la tolérance à l’égard de l’autre. Elle a débuté à une échelle locale, la région de Bouxwiller ayant connu dans le passé la présence d’une forte communauté juive, une échelle régionale, le « Judenrein » alsacien, et bien sûr à une échelle européenne avec les déportations vers Auschwitz mais aussi Majdanek;… « destinations » malheureusement présentes sur des tombes juives et des plaques commémoratives de victimes locales de la Shoah du Pays de Hanau.

Le groupe d’élèves de Première L et de Première LRA

Le mardi 16 mars le groupe d’élève s’est donc rendu à Auschwitz. Nous vous invitons à découvrir en images sur cette journée très riche en émotions et en souvenirs.

Laurence Jost-Lienhard,
Professeur d’Histoire-Géographie