La matinée Sécurité Routière du mercredi 15 octobre

Les élèves de lycée se trouvent dans la tranche d’âge la plus touchée par les accidents de la route, il nous a donc semblé indispensable de sensibiliser nos élèves à la sécurité routière. C’est dans le cadre du Comité d’Education à la Santé et à la Citoyenneté que la sensibilisation des élèves à la sécurité routière a été retenue comme thème de travail.
Ainsi, toute la semaine du 13 au 18 octobre 2014 a été placée sous le signe de la Sécurité routière. Une sensibilisation des élèves tous les jours aux abords du lycée sur les risques encourus en tant que piétons, des affichages chocs dans l’établissement avec différentes campagnes de prévention de la Sécurité routière et enfin, le mercredi 15 octobre 2014, une matinée entièrement banalisée sur ce thème.

Tout au long de cette demi-journée, les 583 élèves du lycée ont eu l’occasion d’assister à différentes actions de prévention.
Dès 9h, un crash-test pédagogique entre une voiture et un scooter a été organisé, rue de Babenhausen à Bouxwiller avec une équipe de cascadeurs professionnels spécialisés dans ce type de manifestation. Après une démonstration très parlante des distances de freinage, l’équipe a raconté aux élèves l’histoire vraie d’un jeune lycéen, Alex, décédé suite à un choc en scooter contre une voiture. La reconstitution de cet accident avec un mannequin placé sur un scooter et une voiture venant le percuter à 50 km/h a particulièrement marqué les esprits et notamment le bruit de l’accident… Une équipe de Sapeurs-pompiers de Bouxwiller est également intervenue, présentant les premiers gestes faits sur la victime lors d’un tel accident.
Les élèves ont ensuite pu rencontrer l’équipe de cascadeurs pour un « débriefing de l’accident », commentaire visant à sensibiliser les élèves sur les comportements à risques, les points de sécurité, les vitesses de freinages, etc.

Enfin, les élèves ont eu l’occasion de rencontrer des intervenants de prévention « Sécurité routière », qui ont abordé cette thématique sous différents angles (prévention alcool, cannabis, sécurité en deux roues motorisé, premiers secours, don d’organe, etc.) dans le cadre du village d’associations. Pas moins de 16 intervenants différents ont permis à cette matinée d’être un véritable succès. Les retours des élèves sont très positifs et les actions ont été particulièrement marquantes.

L’ensemble de l’équipe du lycée tient à remercier tous les intervenants et particulièrement Mme Charbonnier, ainsi que M. et Mme Dragotto, M. Comartin et l’équipe des Sapeurs-Pompiers de Bouxwiller, M Janus, M. Le Goff et la Mairie de Bouxwiller, l’équipe du gymnase Coubertin, l’ensemble de l’équipe technique de la Mairie de Bouxwiller, ainsi que M. Larcher et l’équipe de la police municipale de Bouxwiller pour leur aide précieuse et leur disponibilité et leur soutien.

C. Vincent, CPE

Eveil 3D : un jeu virtuel pour progresser en allemand

eveil-3d

Nous avons eu la chance de participer à un projet qui s’intitule « Eveil 3D ». C’est un jeu vidéo virtuel en cours de développement dont le but est de faire des progrès en allemand. Le joueur est confronté à différentes missions lui permettant de sauver un architecte prisonnier dans la cathédrale de Strasbourg. Cette expérience nous a bien plu et nous espérons que grâce à nos remarques nous avons pu être utiles aux chercheurs.

Durant deux jours -le jeudi 16 et vendredi 17 octobre-, les élèves de Seconde 3 ont pu tester un « jeu sérieux » élaboré par des scientifiques des Universités de Karlsruhe et de Strasbourg. Après une première phase de préparation à l’environnement et à l’enjeu des missions à accomplir en classe avec le professeur d’allemand, les élèves ont vécu la phase immersive avant de s’entretenir avec un chercheur sur leur ressenti. Peut-être qu’un jour, ce genre de jeu trouvera toute sa place dans des établissements scolaires et permettra de joindre l’utile à l’agréable. Affaire à suivre !

Ulrike Chopin

L’accueil des élèves de Hong Kong

eleves-hong-kong

Le mardi 14 octobre, notre lycée a accueilli des élèves de « King George V School » de Hong Kong. Les élèves de LVA (langue vivante approfondie) ont eu le plaisir de faire connaissance avec les 14 anglophones de ce lycée prestigieux. La rencontre s’est révélée fructueuse : les ateliers de travail se sont constitués de façon spontanée, les échanges ont été enrichissants. Après la visite guidée de Bouxwiller certains élèves ont partagé le déjeuner à la demi-pension avec nos hôtes. Ils se sont quittés non sans avoir communiqué leurs coordonnées et promis de se retrouver sur Facebook !

Speed science : un speed dating à l’Académie des sciences !

speed-science-1La semaine dernière, une élève de notre établissement a été sélectionnée pour participer au « Speed science » à Paris. Le concept en est simple : cent jeunes entre 16 et 20 ans rencontrent cent scientifiques durant une journée pour échanger. Cet événement a lieu tous les ans à l’Académie des Sciences et ça a l’air vraiment unique ! En voici le récit :

Ce samedi, je me suis levée plus tôt que d’habitude, à 4 heures 30. En effet, j’ai pris le train de 6 heures 09 en direction de Paris. Je me rendais au Speed Science !
La rencontre a commencé à 10 heures avec l’accueil des participants. Nous nous sommes installés dans la salle de conférence où trois éminents scientifiques nous ont fait une petite présentation de leurs recherches actuelles.
Yves AGID nous a parlé des noyaux gris, Etienne GHYS nous a démontré que le ballon de foot de la coupe du Monde de Brésil était en fait un cube, et Bernard ROQUES nous a parlé de la douleur.

Nous avons ensuite eu la chance de nous asseoir dans la coupole, où les académiciens se rassemblent au moins trois fois par an pour parler de leurs découvertes.
Après un buffet plus qu’excellent, nous avons enfin débuté le « Speed Science ». Le but en est simple : on discute 10 minutes avec un scientifique, puis on change de table et on recommence. J’ai ainsi eu la chance de rencontrer neuf chercheurs. C’était très intéressant et instructif.
Nous avons ensuite eu une petite collation, où nous avons encore pu échanger avec les scientifiques. L’atmosphère était très détendue, et tout le monde était très accueillant. Je pense que cette journée fera partie des plus insolites de ma vie.


Je conseille ce concours à tous les jeunes qui s’intéressent aux sciences, et pas forcément au domaine de la recherche. Il est destiné aux jeunes qui ont entre 16 et 20 ans, tous les frais sont pris en charge, et ça vaut vraiment le coup. Pour ceux qui veulent devenir chercheur, voici quelques points sur lesquels tous les scientifiques s’accordent : il faut être passionné, persévérant et curieux. Si vous voulez faire de la recherche mais n’avez pas encore d’idée de sujet, ce n’est pas grave. La plupart des scientifiques étaient dans ce même cas que vous avant de commencer les études.
Donc surtout, n’oubliez pas de participer au Speed Science de l’année prochaine.
Pour un complément d’informations, vous pouvez aller sur le site de l’Académie des Sciences, ou me demander directement.


http://www.academie-sciences.fr/speed_science_2014.htm

Lucie Chopin, TS1

speed-science-2

Trois élèves de Terminale S assurent une conférence au Palais Universitaire de Strasbourg le 18 octobre !

Colonie de cellule souche humaine en culture avec des fibroblastes murins.
Source : Wikipedia

Louise Brach, Alexandre Heitz et Manon Klopfenstein, élèves de Terminale S1, ont réalisé l’an passé un travail aussi exceptionnel par sa qualité qu’original par le choix des disciplines (SVT – Philosophie) dans le cadre des TPE. Ils ont intitulé leur production « Les cellules souches, clé de l’immortalité ».

Motivés dès le départ et déterminés à effectuer du travail de qualité, les trois camarades de classe (en 1ère S) se sont intéressés à l’utilisation de cellules souches pour régénérer le muscle cardiaque. La problématique posée impliquait une recherche à double visée : le côté scientifique pour les connaissances et techniques utilisées et l’aspect éthique de cette médecine révolutionnaire, les cellules souches étant prélevées soit chez un sujet adulte soit chez un embryon obtenu par fécondation in vitro.
Le travail, apprécié tant par les enseignants que par les chercheurs sollicités par les élèves, a été sélectionné pour être présenté lors de l’édition 2014 la « Fête de la science » !

Nos trois élèves iront donc présenter leur TPE dans une conférence donnée au Palais Universitaire de Strasbourg samedi prochain, 18 octobre à 14 heures.
Venez nombreux les écouter et les soutenir !