Les élèves donnent leur avis sur le film « ELSER – Er hätte die Welt verändert »

ElserLe 22 janvier, les classes de 1ère ES, 1ère L, 1ère STMG et Tle L, accompagnées de leurs professeurs d’allemand, se sont rendues au cinéma de Wingen-sur-Moder pour assister à la projection du film ELSER – Er hätte die Welt verändert.



Ich, persönlich, finde es gut, dass wir diesen Film gesehen haben. Auf der einen Seite hat der Film, denke ich, gut erklärt, wie das Leben früher war und wie die Menschen auf einmal für Hitler waren. Auf der anderen Seite waren einige Szenen brutal, was aber zeigt, wie es früher war. Meiner Meinung nach war der Film richtig gut, weil der Film natürlich gedreht wurde, um den Widerstand zu zeigen, aber man konnte auch sehen, dass Georg Elser ein ganz normaler Mensch ist, der Sorgen hat, die jeder haben kann : seine Familie hat Geldprobleme und sein Vater trinkt. Georg Elser lebt sein Leben und genießt es : er mag die Frauen und die Frauen mögen ihn. (…) Das zeigt uns, dass der Georg Elser auch Gefühle hat und nicht nur Tag und Nacht daran gedacht hat, wie er Hitler töten kann.
Anaïs P., 1ère L

Ce film est basé sur des faits réels qui ont été bien représentés. Le fait est que Georg Elser a commis un attentat à la bombe le 8 novembre 1939. Certes, il y a eu beaucoup de scènes violentes durant le film notamment lors des interrogatoires, mais il reste très prenant, bien réalisé et intéressant. La vie de Georg à été très bien illustré et nous en apprenons plus sur la résistance durant la guerre.
Morgane S. 1ère STMG, Léa T. 1ère STMG , Ayselin K. 1ère ES 2

Der Film Elser ist ein sehr interessanter Film über den zweiten Weltkrieg. In diesem Film gibt es mehrere Szenen, dir mir gefallen haben. Zum Beispiel die Rückblicke mit der Elsa, wo die beiden glücklich waren. Die Szenen mit Gewalt waren sehr spannend. Georg Elser war sehr tapfer, als er gefoltert wurde.
Emilie H., 1ère STMG

Elser war ein Widerstandskämpfer, er wollte was verändern. Als Georg Elser verhört wurde, hat er nicht aufgegeben, er wollte nicht reden, bis zum Schluss, als er gefoltert wurde. Ich bewundere Elser, weil er die Verantwortung seines Attentats übernahm, und auch weil er sich für die Menschen geopfert hat. Er war immer da für seine Freunde und hat immer an Elsa und seine Familie gedacht.
Natacha V., 1ère STMG.

Ce film fut très prenant, en effet, il montre que durant la guerre, au sein du peuple allemand, il n’y a pas eu que des gens en accord avec Hitler, il y a également eu des résistants qui ont lutté contre sa politique. Ce film est aussi touchant dans la mesure où Georg a risqué sa vie pour sauver le peuple allemand d’une menace , Hitler , et en retour il n’a eu que la souffrance et plus tard la mort. Il a eu un courage énorme que la plupart n’aurait peut-être pas eu.
De plus ,savoir que les actes de torture infligés à Georg lors de son interrogatoire ont réellement été commis envers des centaines, peut-être des milliers de personnes, rend certaines scènes encore plus choquantes .
Laura M., Evelyne S., Annabelle S. 1ère ES 2

Der Film war ein sehr gelungener Film, aus mehreren Gründen. Es ist ein historischer Film, man lernt einen Haufen Sachen, wie zum Beispiel, dass es dieses Attentat gab. Ich finde solche Filme interessant, denn man sieht, wie die Welt vor 80 Jahren war. Es hat nicht nur Böses gegeben, es gab auch viele Widerstandskämpfer, und das sollte man wissen. (…)
Es gab Spannung von der ersten bis zur letzten Minute. Dieser Film ist ein Meisterwerk. Die einzige Szene, die mir weniger gefallen hat, war als Elsas Mann sie schlug. Georg Elser ist ein Mann, den ich jetzt bewundere, und alle sollten es.
Thibault S., 1ère ES 2

Dieser Film ist meiner Meinung nach ein sehr guter Film. Er ist sehr gut inszeniert, weil alle Szenen gut zusammen passen. (…) Er zeigt, dass nicht alle Menschen in Deutschland für Hitler waren. Er zeigt die politischen Verhältnisse in Deutschland. Man erkennt einen Kontrast zwischen dem schönen Leben von Georg und dem KZ-Leben. Dieser Film zeigt uns, dass die Freiheit unglaublich wichtig ist.
Léon R., 1ère ES 2

« Ce film était vraiment poignant, l’histoire de Georg ELSER est belle et émouvante, le film a été bien tourné, le fait de montrer l’acte de Résistance et de raconter pourquoi ELSER en est venu à vouloir tuer Hitler avec , en parallèle , un interrogatoire dur et musclé qui finira malheureusement mal pour ELSER, mais pas directement après l’interrogatoire. »
Axel S., Lucie W., Léa N. 1ère STMG

Mardi 2 février : une visite du Mémorial de la Shoah à Paris

Le groupe de Première L et de Première option Langue Régionale d’Alsace devant Notre-Dame de Paris

Les élèves de Première L et de Première Langue Régionale d’Alsace (LRA) mènent avec Madame Jost-Lienhard, professeur d’Histoire-Géographie, un important travail sur la Seconde Guerre Mondiale et tout particulièrement sur le devenir des familles juives de Bouxwiller et la Shoah. Certains élèves travaillent sur ce sujet dans le cadre de leur TPE, d’autres en feront un élément de leur dossier de LRA et l’ensemble du gourpe est particulièrement intéressé par ce sujet. Plusieurs moments importants ont déjà permis aux élèves d’aborder cette période si dramatique de notre histoire contemporaine : l’intervention en classe de Monsieur Weil, fondateur du Musée Judéo-Alsacien de Bouxwiller, le cours de Madame Kichelewski, Maître de conférence à l’université de Strasbourg, une visite du cimetière juif d’Ettendorf, etc.

Afin d’approfondir encore ce travail, une demande a été déposée par l’équipe éducative pour faire participer nos élèves à un voyage à Auschwitz. La grande qualité pédagogique du dossier présenté a permis aux élèves d’être retenus : ils iront à Auschwitz le 16 mars prochain. Afin de préparer ce voyage, financé en partie par le Mémorial de la Shoah, une visite a été organisée dans ce musée à Paris le mardi 2 février.

Retour en images  sur une journée à la fois passionnante et enrichissante !

Botero au Musée Würth ? Les élèves du groupe espagnol vous racontent !

botero

Le mardi 19 janvier, nous étions au musée Würth d’Erstein avec les classes d’espagnol de terminales et quelques élèves de première et de seconde. Nous y avons visité l’exposition de Fernando Botero, un artiste peintre et sculpteur colombien internationalement connu de 83 ans. C’est une exposition temporaire que l’artiste a prêtée  en partie au musée. L’autre partie vient de la collection personnelle du propriétaire du musée, Rheinhold Würth qui possède environ 16 000 oeuvres d’art.

Toutes ses oeuvres représentent des personnes enrobées et rondes. En effet, il a créé son canon de beauté, son idéal avec ses personnages. Son objectif est de remplir l’espace avec les corps. Il s’est inspiré d’oeuvres très connues comme Adam et Eve ou la Joconde, mais  les a représentés de façon volumineuse. Pour Botero, la peinture n’est pas représenter les choses comme elles sont, ni selon l’idéal de beauté de la plupart des personnes, fines ou avec un peu de formes, mais il a vraiment créé un canon de beauté différent de ce qu’on peut voir habituellement. Les visages qu’il peint sont souvent sans expression, pour ne susciter aucune envie. Pour que les choses qu’il peint paraissent volumineuses, il joue avec les tailles d’autres objets ou parties du corps, comme par exemple l’une de ses œuvres représentant une poire, qui paraît très volumineuse, mais cette impression vient du minuscule asticot présent sur cette peinture.

Nous avons vu plusieurs parties de cette exposition dont plusieurs oeuvres, parmi lesquelles la nature morte, des représentations de l’histoire, des oeuvres religieuses, de la vie quotidienne, de paysages et des portraits. Une partie traitait des corridas, une autre du cirque et une dernière de l’Amérique Latine, trois thèmes auxquels l’artiste est très attaché.

Marine

 

botero-2

El martes 19/01 fuimos al museo Würth con las clases de español de terminales y unos alumnos de 1ère y de 2ndes. Allí visitamos la exposición de Fernando Botero, un artista pintor y escultor colombiano  de fama internacional que tiene 83 años. Es una exposición temporaria que el artista prestó en parte al museo. La otra parte viene de la colección personal del propietario del museo: Rheinhold Würth que posee unas 16 000 obras de arte.

Todas sus obras se caraterizan por personas redondas, hinchadas porque él creó su canón de belleza. Su objetivo es llenar el espacio con los cuerpos. Se inspiraba de obras famosas como Adán y Eva o la Gioconda pero las representaba de manera más voluminosa. Vimos en primer lugar la colección de dibujos « Boterosutra » que es una revisita artística del Kamasutra. Para comprender lo que le motivó a realizar estos dibujos : en 2005 el mundo descubrió que en una prisión en Irak llamada « Abu Ghraib » los americanos torturaban a los prisioneros. Botero, en reacción a este escándalo, denunció las torturas a través de una serie de pinturas. Después de esta serie necesitaba dedicarse a algo más « ligero », por eso realizó la serie « Boterosutra ».

Luego vimos muchas otras obras entre las cuales naturalezas muertas, representaciones de historia, de religión, de la vida cotidiana, paisajes y  retratos.
Una parte trataba de las corridas, otras del circo y de América Latina, tres temas que le importan mucho al artista.

«  Me gusta que no sea un arte ordinario » (Emma)
« Es extraño que los personajes no tengan expresiones » (Caroline)
« Me gustaron los personajes porque son cómicos . Tienen una cara divertida. » (Louis)
« Es interesante que Botero hable de su vida personal (su país) en sus pinturas. » (Lauanda)
« Me sorprende que estas representaciones de mujeres sean su ideal de belleza en el arte » (Charlotte)
« Prefiero las pinturas de la vida cotidana con los personajes en movimiento por eso no me gustan las naturalezas muertas. » (Myriam)

Quatre élèves du lycée participent au Congrès trinational d’Offenburg

Quatre élèves de la section européenne allemand en série S, ont été sélectionnées pour présenter leurs projets au Congrès trinational. Il s’agit d’une manifestation annuelle qui rassemble des élèves allemands, suisses et français. Cette année, le congrès avait lieu à Offenburg le jeudi 21 et le vendredi 22 janvier. Les élèves du lycée ont présenté leurs travaux menés en TPE en classe de Première, l’un sur la maladie d’Alzheimer, l’autre sur l’horloge astronomique de la cathédrale de Strasbourg.

Bravo pour cette belle performance !
congres-trinational-2
congres-trinational-1

Prologue ­des élèves de l’École du Théâtre National de Strasbourg au lycée

tns2

Les élèves de Terminale L, de Première L et les élèves de l’atelier théâtre de M. Gesse ont rencontré des élèves de l’École supérieure d’art dramatique du TNS. Les jeunes acteurs, en troisième et dernière année de formation, sont venus leur parler du spectacle itinérant qu’ils présenteront le 12 février au théâtre de Bouxwiller.

« Stoning Mary » (Lapider Marie) est une pièce de la dramaturge anglaise Debbie Tucker Green mise en scène par Rémy Barché dans le cadre de « L’autre saison », saison parallèle du TNS entièrement gratuite. Dans cette pièce trois histoires tissent un texte très vivant qui mélange rap, argot des rues et poésie répétitive.

Lectures et questions ont alterné dans une ambiance chaleureuse. Les élèves du lycée ont découvert des jeunes acteurs passionnés qui leur ont communiqué leur enthousiasme et qui ont partagé avec eux leur expérience théâtrale.

« Stoning Mary » : Théâtre Christiane Stroë, le 12 février à 20h 30
Pour en savoir plus : http://www.theaboux.eu/index.php?prod=270

tns1
tns3